Un mois après le début du confinement, le Collectif des Associations Unies (CAU), dont la Fapil est membre actif, dresse un premier bilan pour les personnes sans-abri et mal-logées.

Dans un dossier de presse alimenté par de très nombreuses remontées de terrain, le CAU appelle à des mesures de survie pour les personnes sans domicile, et surtout à des changements profonds pour l’après-confinement.