Partagez le contenu

Quelques mots sur le secteur du logement d’insertion

Parce que les situations d’exclusion sont multiples, les organismes d’insertion par le logement créent des solutions d’habitat diverses et renouvelées afin de parer les difficultés croissantes des ménages pour se loger durablement.

Si le logement d’insertion est polymorphe il repose systématiquement sur un soutien apportés aux personnes par une gestion de proximité et un accompagnement le cas échéant.

Comment déterminer le logement d’insertion ?

Le logement d’insertion est porté par des acteurs du secteur non marchand, à la gestion désintéressée et au projet social axé par la réduction de l’exclusion.

3 champs d’actions déterminent le logement d’insertion :

1

La production de logements sociaux et très sociaux

2

La Gestion locative adaptée de logements du parc privé

3

L’accompagnement personnalisé des ménages accueillis

Ces 3 dimensions indissociables s’articulent pour permettre aux ménages d’accéder et de se maintenir dans un logement adapté à leur situation.

Rehabiliation logements par SNL dans l'Essone

Depuis 30 ans, la Fapil et ses adhérents sont pleinement engagés dans le Logement d’Abord, principe fondé sur l’accès à un logement stable comme préalable pour répondre aux enjeux d’insertion des ménages fragiles..

Pension de famille a Alfortville

Les interventions de la Fapil dans le secteur

Pour mener à bien ses missions, les associations du logement d’insertion produisent et gèrent :

1. Des logements en diffus, c’est-à-dire répartis dans le tissu urbain

Le développement d’une offre dans le diffus complète et diversifie l’offre aux ménages défavorisés : le parc privé constitue un potentiel de logements, rapidement mobilisables au sein d’un environnement propice à une bonne insertion des ménages fragiles.

Pour mobiliser cette offre, les associations du logement d’insertion s’appuient sur :

  • Le mandat de gestion à vocation sociale :
  • La location en vue de la sous-location, avec ou sans bail glissant
  • Les logements détenus et pris à bail par les associations

2. Des logements collectifs (résidences sociales, pensions de familles)

Concernant les adhérents de la Fapil, ces structures collectives ou semi-collectives proposent en général moins de 50 logements situés et insérés dans le tissu urbain :

  • Les résidences sociales, dont les projets sociaux peuvent différer
  • Les pensions de famille

Vous souhaitez en savoir plus sur le secteur du logement d’insertion ?

Consultez notre documentation sur les Acteurs du logement d’insertion.