Mercredi 25 novembre s’est tenue une conférence de presse du Collectif des Associations Unies, afin d’alerter sur les tensions subies par le secteur de l’hébergement et du logement d’insertion, sur la situation des personnes sans domicile et mal-logées face à la dureté de la crise sanitaire actuelle, et formuler des réponses ambitieuses et structurelles pour sortir de cette impasse.

4 acteurs locaux ont pu témoigner des conditions réelles sur le terrain, dont Olivier Desrousseaux, Directeur de l’association le GRAAL, membre de la Fapil et actif sur la zone de Lille.

M. Desrousseaux a alerté d’un taux d’impayés record (+40% sur les mois d’octobre et novembre) et d’une augmentation sans précédent des expulsions à venir suite à la future crise économique dure précarisant encore davantage les travailleurs en contrat CDD, interim et temps partiel. La ‘chaîne du logement social’ est grippée suite aux crises actuelles : turn-over dans les logements sociaux faible, peu de constructions en cours, etc. Soutenu par la Fapil, M. Desrousseaux réclame un gel des mesures d’expulsion, et une mise en place d’un accompagnement et de médiation avec les bailleurs et propriétaires pour éviter ces expulsions. Une ambitieuse politique de prévention doit être mise en place pour anticiper ces difficultés.

> Les propositions du Collectif des Associations Unies pour répondre à l’urgence sociale et investir dans une politique sociale de l’habitat