Devant la crise sociale et économique issue de la crise sanitaire, les associations regroupées au sein des Acteurs du logement d’insertion (Fapil+Soliha+Unafo) constatent que  les personnes déjà en difficulté se retrouvent dans une situation encore plus précaire.

Les Acteurs du logement d’insertion demandent la mise en place d’un soutien spécifique pour permettre aux personnes de se maintenir dans leur logement et à aux associations de poursuivre leur mission.

Les Acteurs du logement d’insertion formulent deux demandes :

1/ Aider les ménages à payer leur loyer et les charges/ les résidants à payer leur redevance

Face à une augmentation conséquente des impayés de loyers et de charges (entre +15 et +30% d’incidents de paiement), l’Etat, les collectivités territoriales et l’ensemble des intervenants du logement doivent renforcer les outils de sécurisation existants.

2/ Soutenir les efforts des Acteurs du logement d’insertion

Si les Acteurs du logement d’insertion sont mobilisés auprès des personnes logées durant la crise, ils rencontrent des difficultés opérationnelles qui les obligent à proposer de nouvelles formes d’accompagnement et attendent que les pouvoirs publics et l’Etat tiennent leurs engagements.